Sélectionner une page

GROUPE SCOLAIRE & PÔLE ENFANCE AUX TOUCHES (44)

Maître d’ouvrage

Commune des Touches (44)

Caractéristiques

Contact : Mairie / T. 02 40 72 43 80
Mission : BASE + EXE + OPC / SSI, STD, HQE
Montant bâtiment : 3 331 000,00 € HT
Montant extérieurs : 282 000,00 € HT
Valeur économique : mai 2010
Surface : 1 987 m2 SHON
Rôle : architecte mandataire
Réceptionné : septembre 2012
Concours lauréat

Maîtrise d’oeuvre

Atelier de la maison rouge architecte mandataire

7 Lieux paysage & urbanisme
Inddigo conseil environnemental
Ecgg économiste
Tual fluides
Plbi structures
Acoustibel acoustique
Begc restauration
EF Etudes VRD
Arcoos OPC

Programme

Construction d’un groupe scolaire et d’un pôle enfance
école maternelle de 2 classes / école élémentaire de 4 classes / bibliothèque / salle de repos / salle de motricité / administration / accueil périscolaire / restaurant scolaire / préaux et cours / halte garderie indépendante

Photographies

Patrick Miara

Entreprises

VRD : ETS 2BTP // Gros-oeuvre : ETS Coreva // Charpente bois : ETS Menuiserie de l’Isac // Charpente métallique : ETS Gallard // Couverture, bardage : ETS Téopolitub // Couverture, étanchéité : ETS Euro-étanche // Serrurerie : ETS Téopolitub // Menuiseries alu : ETS Leblanc // Menuiseries bois : ETS Perrin // Platrerie isolation : ETS Perrin // Faux-plafonds : ETS Plafisol // Parois isothermes : ETS Iso Power System // Revts sols, faïence : ETS Mariotte // Revt sols souples : ETS Mariotte // Peinture : ETS Daudin // Equipement de cuisine : ETS Equip Service // Chauffage ventilation : ETS Hervé thermique // Plomberie sanitaires : ETS Hervé thermique // Eléctricité : ETS Guérin & fils // Paysage : ETS Bonnet

La construction du nouveau Groupe Scolaire et du pôle enfance est l’occasion de structurer et d’urbaniser une vaste emprise non aménagée à l’Ouest de la commune à l’interface entre un tissu urbain ancien et différents secteurs pavillonnaires en développement à proximité des équipements sportifs et de loisirs. La grande qualité du site repose sur une topographie douce où la future place est créée en promontoire sur la trame ancienne du bourg et le clocher de l’église. Les lisières du site sont marquées d’arbres de hauts jets issus d’anciennes haies bocagères et de quelques sujets remarquables. La place devient l’élément fédérateur de la composition urbaine. Nous l’envisageons comme un nouvel espace public, lieu d’échange et d’extension de l’activité devant les équipements publics.

Les constructions en présence sont d’échelles domestiques. Nous proposons de créer une architecture douce, mais résolument contemporaine, composée de volumes qui jouent avec la typologie des habitations alentours. Ces volumes, qui présentent une alternance de toitures végétalisées et de toitures en pentes, sont alignées sur la rue pour former une véritable façade urbaine sur les nouvelles voies créées. L’idée est de proposer une architecture qui vienne continuer et pérenniser la structure urbaine de la ville.

Les toitures des volumes à deux pentes sont revêtues d’une membrane blanche qui permet d’éviter la surchauffe solaire. Les toitures terrasses entre les volumes émergents sont recouvertes d’une végétalisation de type sedum. Les facades sont habillées de blanc pour faire émerger l’équipement public dans un paysage largement planté : arbres, prairie fleurie et graminées. Les façades de béton blanc sont sablées pour faire apparaître un motif illustrant les mondes imaginaires propres à l’enfance. Ce motif poétique permettra une identification et une appropriation évidente des nouveaux équipements par chacun. Il confère à l’école une image plaisante, développant des espaces où curiosité et apprentissage sont toujours mêlés.

Démarche environnementale :

  • Bâtiment Basse Consommation (enveloppe prémurs béton + isolation renforcée + couverture végétalisée = suppression des ponts thermiques et très forte inertie interne)
  • Relation harmonieuse avec le contexte : opportunité de créer une véritable continuité urbaine entre la trame ancienne de la commune et les nouveaux espaces d’habitat. La place devient l’élément fédérateur de la composition urbaine
  • Compacité du plan et des volumes
  • Éclairage naturel sur tous les espaces intérieurs et éclairage artificiel basse consommation
  • Optimisation des consommations énergétiques : chaufferie bois
  • Couverture végétalisée (gestion des EP et confort thermique d’été)
  • Ventilation double flux et récupération d’énergie sur toutes les centrales de traitement d’air par échangeur à flux contraire à rendement nominal à très haute efficacité
  • Qualité acoustique des espaces intérieurs et protection extérieure