Sélectionner une page

RESTRUCTURATION & EXTENSION du lycée la HERDRIE à basse-goulaine (44)

Maître d’ouvrage

RÉGION PAYS DE LA LOIRE

Caractéristiques

Contact : RÉGION PAYS DE LOIRE / T. 02 28 20 50 00
Mission : BASE + EXE + OPC
Montant bâtiment : 2 845 000,00 € HT
Valeur économique : février 2017
Surface : 1 215 m2 SHON
Rôle : architecte mandataire
Concours lauréat / études en cours;

Maîtrise d’oeuvre

Bigre ! architecte mandataire



Ecgg économiste
Kypseli fluides & conseil environnemental
Even structures
Acoustibel ; acoustique

Programme

construction d’un bâtiment d’enseignement neuf à destination de l’enseignement BTS avec liaison au lycée par passerelle / création d’un préau et de sanitaires extérieurs / réaménagement de locaux d’enseignements existants et de locaux administratifs

Perspectives

Karl Souprayen

UN POSITIONNEMENT JUSTE
La logique d’implantation est fortement issue de réflexions environnementales liées au positionnement juste des architectures dans le site, en prise avec le soleil, les arbres, le vent et les vues. Au Nord, l’implantation de l’extension à destination des sections BTS permet une liaison aisée avec le lycée par le bâtiment A2, tant par le RDC que par l’étage relié par une passerelle accessible à tous. En vis à vis du chêne classé centenaire, la nouvelle aile du lycée en renouvelle la lecture depuis l’entrée du site. Requalifiée par le retrait des modulaires, l’allée qui rejoint l’extension retrouve le front végétal qui forme écrin autour du grand chêne. La déambulation protégée des élèves d’un édifice à l’autre dessine immédiatement l’image du nouveau campus offrant proximité, mais indépendance, aux nouveaux étudiants. Ils disposent désormais d’un bâtiment autonome avec un fonctionnement possible en dehors des périodes scolaires. Formant un U inscrit dans la topographie, l’extension accueille les étudiants et leurs enseignants à l’Ouest, face au chêne. Le hall en double hauteur distribue deux ailes destinées aux locaux d’enseignement. Ces ailes s’étirent vers l’Est du site en offrant une orientation Sud à l’ensemble des salles de classe. L’extension en U s’organise autour d’un jardin intérieur ouvert sur un bouquet d’arbres protégés. Ainsi, à l’Ouest comme à l’Est, des passerelles dessinent des cheminements à travers la cime des arbres, renouvelant le rapport des étudiants à leur environnement.


UN MODE CONSTRUCTIF INNOVANT
Sur un socle de béton accueillant des locaux techniques en bas de pente, nous avons fait le choix d’un mode constructif privilégiant le bois. Les élévations sont composées de murs de bois massif sur lequel est rapportée en face extérieure une isolation en fibre de bois en complément du bardage. Ces panneaux de bois massif, empilées en plis croisés (panneaux CLT), seront préfabriqués en atelier dans la région (2 industriels de la région Pays de la Loire fabriquent ces panneaux), et assemblés mécaniquement sur site dans le but de limiter les nuissances de chantier (bruit, poussière, aléas). Ce complexe de façade particulièrement performant (apportant densité et déphasage important) diminuera les besoins en chauffage l’hiver mais surtout, limitera les surchauffes estivales. A l’intérieur, les murs plein bois restent apparents dans les classes et les circulations apportant chaleur, confort, convivialité mais également une grande pérennité, aux nouveaux espaces. Répondant strictement aux usages et demandes du programme, les salles d’enseignement proposent une ambiance sobre, propice à l’écoute, à la concentration et la réflexion.

UNE ATTENTION BIO-CLIMATIQUE
Notre projet fait le pari d’une architecture qui privilégie bioclimatisme et usage à la compacité. En ouvrant chaque classe au Sud, nous favorisons l’éclairage naturel de ces dernières. Outre les économies liées à la limitation de l’éclairage artificiel, cette exposition favorise les apports énergétiques passifs hivernaux. Nous utilisons les circulations comme zone tampon au Nord. Ces espaces permettent aussi la distribution des fluides. Pendant la période estivale les brises soleil fixes protègent les vitrages des rayonnements solaires ditectes et limitent le risque de surchauffe.

UNE ARCHITECTURE AUDACIEUSE ET DOUCE
Notre projet developpe une architecture audacieuse mais simple et douce aussi bien dans sa volumétrie et ses modes constructifs que dans ses choix techniques. De ce fait ce projet s’inscrit parfaitement dans la démarche de sobrièté architecturale et technique de la région des Pays de la Loire. Faisant appel à des savoirs faire et des matériaux locaux, ce projet favorise une économie de proximité et des espaces de qualité.