Sélectionner une page

RESTRUCTURATION & EXTENSION DES ATELIERS BOIS DU LYCÉE DU PAYS D’AUNIS À SURGÈRES (17)

Maître d’ouvrage

RÉGION NOUVELLE AQUITAINE

Caractéristiques

Contact : NOUVELLE AQUITAINE / T. 05 16 01 40 59
Mission : BASE + EXE
Montant bâtiment : 2 920 000,00 € HT
Valeur économique : septembre 2017
Surface : 2 586 m2 SHON
Rôle : architecte associé
Concours non lauréat

Maîtrise d’oeuvre

ALTERLAB architecte mandataire
Bigre ! architecte associé

PROGRAMME

Restructuration des ateliers professionnels du lycée du Pays d’Aunis à Surgères / Le lycée du Pays d’Aunis à Surgères dispense essentiellement des formations dans les métiers du bois. Il est doté d’un ensemble bâtimentaire constituant les ateliers professionnels qui sont l’objet de la présente opération. Cet ensemble, particulièrement hétérogène, est aujourd’hui vétuste et ne permet pas de répondre de manière satisfaisante aux enjeux pédagogiques et à la nécessaire sécurité des élèves. Une augmentation de l’utilisation des ateliers est par ailleurs prévue en lien avec l’accueil de nouvelles formations.

Perspectives

JIGEN


UNE NOUVELLE EXPRESSION ARCHITECTURALE
Les façades illustrent le processus en cour à l’intérieur des ateliers, celles-ci constituées de trois strates de bardage bois, reprennent les différents états du matériau au cours de son parcours dans l’atelier : du plot brut de sciage issue de la scierie pour les parties basses à la pièce travaillée et tournée par le menuisier pour les parties hautes en passant par des planches délignées et rabotées par le charpentier. Les façades de l’entrée et la sous-face du préau reprennent quant à elles des motifs de marqueterie propres aux formations de l’ébéniste.

LE BOIS COMME UNE EVIDENCE
En réponse à l’absence de bois sur un outil pédagogique dédié à son travail, nous proposons un projet présentant le bois sous toutes ses fonctions et sous des formes diverses. Les nouveaux sheds reprennent le mode constructif des ateliers conservés en utilisant le bois pour la structure des murs en associant des poteaux bois à des panneaux de bois massif de type CLT restant apparent à l’intérieur des ateliers et pour la charpente des sheds en créant des poutres treillis en bois. L’ensemble des façades est unifiée à travers l’utilisation du matériaux bois à des degrés de finitions gradués. La marqueterie de l’entrée est constituée de panneaux bois/ciment de différentes couleurs, garantissant une pérennité importante pour des espaces fortements sollicités.

UN SITE RÉINVENTÉ
Notre proposition s’articule autour du bâtiment des ateliers constitués de sheds. La qualité d’usage et de lumière de celui-ci en comparaison aux extensions adossées, nous a amené à ne conserver que les éléments originels de cet atelier. Au sud de cet ensemble qualitatif et en lieu et place de l’ancienne infirmerie, s’étirent trois nouveaux sheds, regroupant les nouveaux ateliers banalisés et leurs annexes. Au Nord, sont implantés la centrale d’aspiration, l’atelier de débit et le stockage bois. Les espaces couverts sont constitués également de sheds. L’atelier de vernissage, l’atelier des métiers connexes et le pôle magasin viennent s’incérer à l’Est, créant une véritable ceinture autour du bâtiment conservé en béton préfabriqué. Au Sud-Ouest est créé un nouveau préau, ce dernier offre une lecture évidente de l’entrée des ateliers depuis la cour et l’entrée du site. Le rapport à l’environnement immédiat des bâtiments voisins, notamment l’immeuble de logement, a guidé l’implantation de la centrale d’aspiration déplacée à l’angle nord ouest pour limiter les nuisances sonores. Le complexe de toiture participera grandement à la réduction de l’impact sonore des ateliers vers les habitations. La bande plantée devant les logements est conservée pour préserver l’intimité du batiment vis à vis de l’espace vert et du city-stade.

UNE ORGANISATION SIMPLE ET LISIBLE
L’organisation intérieure est guidée par la prise en compte de la marche en avant et les processus de métamorphose du bois, de la livraison à son exposition, en passant par sa transformation. Le projet ménage les espaces nécessaires à l’utilisation des machines sans rogner sur les circulations, il présente toute l’ergonomie d’un outil d’enseignement et d’un atelier moderne.


UNE AMBIANCE APAISÉE
A l’intérieur, la qualité des espaces est générée par l’attention portée aux usages proposés pour chaque espace et leur adaptation aux différents utilisateurs des Ateliers Bois : élèves, enseignants, personnels administratifs, de vie scolaire et techniques. L’ambiance y est généreuse, claire et chaleureuse graçe à l’attention portée tant à l’éclairage naturel, l’absorption acoustique et la qualité de l’air.

UNE CONCEPTION BIOCLIMATIQUE
Le projet propose une conception simple, économique et durable: Eclairage naturel par les surfaces vitrées des sheds orientés au nord sans rique de surchauffe en été, – ventilation mécanique controlée avec un complément possible de ventilation naturelle par ouverture d’une partie des surfaces vitrées des Sheds – Murs existants et sols en béton pour les qualités de résistance et d’inertie du matériaux (confort thermique estival) – Murs des extensions sans parement laissant s’exprimer le matériau de stucture bois (CLT) à l’intérieur – L’ensemble des couvertures, y compris celles remplaçant le fibrociment amianté, constitué d’un complexe associant bac-acier perforé pour l’acoutique, isolation et membrane PVC – Un volume simple et compact, les parois des extensions, avec leur excellente isolation thermique viennent envelopper le bâtiment conservé – Sur la toiture des ateliers créés orientés Sud, le programme photovoltaïque vient naturellement trouver sa place. Les nouveaux Ateliers Bois du lycée d’Aunis répondront sans difficulté à la réglementation BBC rénovation pour les batiments existants conservés. Les contructions neuves seront à énergie positive. Une utilisation maximale du bois, en façades et en structure notamment, permettra de réduire notablement l’empreinte carbone du bâtiment et de viser le label E+C- aux niveaux E4C2, niveau maximal du label témoignant du caractère exemplaire de cette opération.

UNE DÉMARCHE ENVIRONNEMENTALE AMBITIEUSE
L’objectif BEPOS, comme l’objectif bas carbone ne sont pas des contraintes qui s’ajoutent mais plutôt des évidences à prendre en compte dès l’esquisse, au même titre que la fonctionnalité, le confort et la qualité d’usage. Au delà, la démarche entreprise se veut engagée dans la bonne gestion de toutes les ressources : l’énergie et les matériaux bien entendu, mais également le sol, l’eau, la qualité de l’air ou encore le confort et la santé des utilisateurs (accès à la lumière, limitation de la pollution de l’air intérieur, confort thermique d’été, etc.) Ainsi, l’emploi de matériaux biosourcés a été privilégié sur l’ensemble du projet. En effet, l’ensemble des façades des parties neuves sont en panneaux de Bois Lamellé Croisé (CLT), complétées d’isolant et revêtues de bardage bois. Pour le bâtiment existant, nous conservons les panneaux en béton, qui sont complétés d’isolant (par l’extérieur) et revêtues également de bardage bois. Nous proposons des systèmes constructifs modulaires bois simples et éprouvés, privilégiant la préfabrication la modularité de l’enveloppe: trame constructive régulière et strictement répétitive (poteaux et poutres bois). Nous avons minimisé l’emploi du béton au strict nécessaire technique (fondations /Sols). Les choix structurels (préfabrication, filière sèche) nous permettrons de rationaliser les temps et les aléas de chantier ainsi que de réduire les nuisances pour les utilisateurs et les habitants du site (bruit, poussière). Le calcul bilan BEPOS effectué selon les règles Effinergie pour la partie extension est positif. De même, la partie existante pourra sans difficulté atteindre la performance BBC rénovation. Pour arriver à ce résultat, le projet est fortement isolé: Mur 20 cm laine minérale R= 5,00 m².K/w – Toiture shed laine de roche 30 cm R= 7,50 m².K/w – Toiture terrasse laine minérale 18 cm R= 5,00 m².K/w – Terre-plein sous dallage 12 cm polystyrène R=3,50 m².K/w – Menuiseries Uw ≤ 2,00 W/m².K , Sw ≥ 0,53 et Tlw ≥ 0,65 – Le chauffage alimenté par la sous-station sera desservie par la chaufferie centrale biomasse. Les émetteurs seront des panneaux rayonnants placés en plafond. Une ventilation hygiénique haut rendement modulée selon l’occupation sera mise en place. L’éclairage sera de type LED avec pilotage selon la luminosité et la présence. Une production d’énergie d’origine phtovoltaïque de 75 kWc sera intégrée sur les versants Sud des toitures shed des extensions. Les ateliers ainsi recomposés repondront à la future RE 2020 et pourront prétendrent au label E+C-.

PARTI URBAIN & PAYSAGER
L’idée génératrice du projet est d’implanter le bâti en regard de la rue, en surplomb du rond-point du Petit Prince et du parking mutualisé avec l’école maternelle. Accompagnant la topographie dans l’axe Nord-Sud, le volume offre une façade urbaine vers le centre-ville à l’Ouest et une façade ouverte sur le grand paysage et le sous bois de bouleaux à l’Ouest. Dans le prolongement du passage piéton qui mène au parking, une rampe permet de rejoindre la coursive du nouvel équipement qui dessert les entrées du Pôle Jeunesse et de Cité Jeun’. Des escaliers ponctuent la coursive dans l’axe des traversées piétonnes. En surplomb par rapport au terrain naturel sur sa façade Nord-Ouest, la coursive du Pôle Jeunesse dispose de plusieurs escaliers pour rejoindre l’espace public en complément de la rampe. Au Sud-Est, les espaces d’activités protégés du soleil par un auvent se prolongent par un ponton en débord sur une noue paysagère qui rejoint les aires d’évolutions extérieures aménagées dans le boisement de bouleaux légèrement éclairci. Chaque tranche d’âge dispose d’un espace extérieur seulement délimité par une clôture en ganivelle. Le reste du site est librement accessible pour accueillir des activités sportives ou collectives. Au Nord, une aire de livraison entourée de bouleaux jouxte le pignon du Pôle Jeunesse et dessert la chaufferie et le local CTA. Au Sud, une aire de stationnements distribue une entrée sur le stockage régie qui accueille les réunions des animateurs. Ces places de stationnements sont à destination des personnels et des véhicules de service. Parmi elles, une place est accessible aux personnes à mobilité réduite.