Sélectionner une page

RENOUVELLEMENT DE LA MÉDIATHÈQUE DIDEROT À CHALLANS (85)

Maître d’ouvrage

COMMUNE DE CHALLANS

Caractéristiques

Contact : Mairie / T. 02 51 49 79 73
Mission : BASE + EXE + OPC
Montant bâtiment : 2 677 700,00 € HT

Montant extérieurs : 161 300,00 € HT
Surface : 2 030 m2 SHON
Rôle : architecte mandataire
Concours non lauréat

Maîtrise d’oeuvre

Bigre ! architecte mandataire



LE VÔTRE paysage & urbanisme
LES DESIGNERS GRAPHIQUES graphisme & signalétique
ANIMA PRODUCTIONS scénographie
ECGG économiste
KYPSELI fluides & conseil environnemental
EVEN structures
ACOUSTIBEL ; acoustique
AMC VRD
GOTEC OPC

PROGRAMME

RESTRUCTURATION D’UNE MÉDIATHÈQUE / Salons de la médiathèque / 4 pôles présentant l’offre documentaire : Enfance (de 0 à 10 ans), Littérature et BD, Art / Musique / Cinéma, Documentaires / Rencontres culturelles / Services internes.

Perspectives

Karl Souprayen

L’ENVIRONNEMENT EXISTANT
Sur une vaste emprise arborée en pente douce, la Médiathèque Diderot s’étire du boulevard René Bazin au Nord vers un cours d’eau en contrebas au Sud. L’entrée est marquée par une vaste verrière en vis-à-vis des stationnements et d’un city-stade à l’Ouest, les espaces de lecture contemplent la frange végétale à l’Est. A quatre minutes à pieds du centre-ville de Challans, la Médiathèque Diderot est idéalement placée à proximité des principales aménités urbaines. Néanmoins, cette proximité n’est pas ressentie comme telle, de part l’absence de traitement urbain continu depuis le centre-ville, les volumes de la Médiathèque fermés au Nord, et son entrée principale non visible depuis le boulevard.

LE PARTI URBAIN
L’idée génératrice du projet est de renouveler complètement l’accroche urbaine de la Médiathèque Diderot autour de deux axes : Composer un nouveau parvis-place publique sur le boulevard René Bazin au Nord intégrant la Médiathèque et le city-stade. Une nouvelle esplanade dédiée aux pratiques urbaines de la jeunesse en lien tant avec le city-stade qu’avec l’offre numérique de la Médiathèque Diderot ; Ouvrir l’entrée unique de la Médiathèque Diderot sur cette nouvelle place publique. Derrière une large façade vitrée, les salons de la Médiathèque deviennent la vitrine des espaces renouvelés de la Médiathèque. En dehors des heures d’ouverture de la Médiathèque, ces nouveaux salons permettent d’accéder aux espaces de Rencontres Culturelles et forment un agréable foyer.

LE PARTI ARCHITECTURAL
Le volume de la Médiathèque renouvelée est délibérement simple, orthogonal. Marqué dans sa partie inférieure par de longues bandes vitrées en menuiserie bois, des parties pleines habillées en panneau de bois, il est revêtu en partie supérieure d’un bardage métallique blanc à fine ondulation verticale, qui se plie légèrement pour former des auvents sur toute la périphérie. Tandis que sur trois faces ces auvents sont inclinés, celui de la façade Nord, plan, est légèrement plus haut, plus long et supporte une typographie métallique qui compose les mots « Médiathèque Diderot ». A l’Ouest la modénature de la petite trame est conservée, revêtue d’une isolation extérieure performante, bardée en panneau de bois. Des vitrages plus efficients sont installés, toute hauteur dès que la structure existante le permet.
En façade Nord, un petit volume de bois clair marque l’entrée et accueille le sas ainsi que la boîte retour d’ouvrage et les informations relatives à l’ouverture de l’équipement. Derrière le vitrage les nouveaux salons disposent de confortables assises qui invitent à pénétrer la nouvelle Médiathèque.
A l’intérieur, l’espace est immaculé, la nouvelle charpente, et tous les organes techniques en plafond, sont teintés de blanc : Les meubles créés pour la Médiathèque développent un univers de formes simples et géométriques en contreplaqué de bouleau clair. Ce matériau est repris pour créer les quelques sous-espaces de chacun des secteurs de la Médiathèque ; Le sol est revêtu d’une moquette chaleureuse arborant un motif floral coloré et surdimensionné qui complète le confort acoustique de l’ensemble ; L’ambiance des nouveaux espaces développe une continuité de zones de confort et d’offres de contenus qui transforment la Médiathèque Diderot en un vaste cabinet de curiosité contemporain que chacun peut traverser en butinant à sa guise.

LE PARTI FONCTIONNEL
L’installation des différentes entités fonctionnelles de la médiathèque respecte une progression de l’espace ouvert sur la ville, public et animé vers l’espace calme, intime et studieux. La salle de rencontre peut fonctionner de manière autonome lorsque la médiathèque est fermée, en bénéficiant d’une partie du salon de la médiathèque. Lorsque la médiathèque est ouverte, la salle de rencontre peut être fermée, ou ouverte devenant alors un espace de documentation. La salle d’animation, ancrée plus au coeur de l’établissement, peut fonctionner fermée et en repli (atelier d’écriture ou heure du conte) ou être totalement ouverte sur le pôle enfance (extension de la consultation). Installés dans la grande halle , les espaces de consultation sont en lien avec le jardin par des façades ouvertes sur l’extérieur à l’est (partie accessible sous contrôle vers le jardin de lecture et le théâtre de verdure ) et au sud. Des alcôves aux ambiances feutrées mais vitrées abritent les espaces studieux ou les espaces de jeux devant être isolés phoniquement. Les assises confortables sont disséminées ou regroupées dans des petits salons sous les puits lumière bordés de voilages. Ces derniers accompagnent et diffusent la lumière naturelle, signalent les zones salons sur parquet. Les services internes installés à l’étage ont vue sur le salon de la médiathèque, sur le poste d’accueil et les espaces de documentation, une entité personnel et technique est créée au sud-ouest du bâtiment avec accès indépendant, l’ascenseur et l’escalier réservés aux services sont situés derrière le poste d’accueil.

UNE ARCHITECTURE AUDACIEUSE ET DOUCE
Notre projet developpe une architecture audacieuse mais simple et généreuse aussi bien dans sa volumétrie et ses modes constructifs que dans ses choix techniques. De ce fait le projet s’inscrit parfaitement dans la démarche de sobrièté architecturale et technique de la Ville de Challans. Faisant appel à des savoirs faire et des matériaux locaux, la nouvelle Médiathèque favorise une économie de proximité et des espaces de qualité.