Sélectionner une page

CONSTRUCTION D’UN PÔLE JEUNESSE A LA HAYE FOUASSIERE (44)

Maître d’ouvrage

COMMUNE DE LA HAYE FOUASSIERE

Caractéristiques

Contact : Mairie / T. 02 40 54 80 23
Mission : BASE + EXE + OPC
Montant bâtiment : 1 443 000,00 € HT

Montant extérieurs : 149 000,00 € HT
Surface : 852 m2 SHON
Rôle : architecte mandataire
Concours lauréat

Maîtrise d’oeuvre

Bigre ! architecte mandataire



LE VÔTRE paysage & urbanisme
ECGG économiste
KYPSELI fluides & conseil environnemental
EVEN structures
ACOUSTIBEL ; acoustique
AMC VRD
GOTEC OPC

PROGRAMME

construction d’un PÔLE JEUNESSE (ALSH & Cité Jeune) / accueil vestiaires / espace 3/6 ans / atelier peinture, atelier motricité, atelier construction, sanitaires 3/6, auvent-terrasses-espaces extérieurs / espace 6/11 divisible 6/9-9/11 / atelier peinture, atelier repos/lecture, atelier construction, atelier multimédias, sanitaires 6/11, auvent-terrasses-espaces extérieurs / espace ados cité jeune / atelier ados avec kitchenette, atelier multimédias, auvent-terrasses-espaces extérieurs / bureaux, régie animateurs, infirmerie, locaux techniques.

Perspectives

Karl Souprayen

ENVIRONNEMENT EXISTANT
A l’extrémité Est de la commune de la Haye-Fouassière, le site retenu pour l’édification du nouveau Pôle Jeunesse dispose des atouts suivants : il est proche des autres équipements (écoles, restauration, gymnase…), il propose une surface suffisante permettant une construction en rez de chaussée et l’accueil d’activités de plein air, il jouxte l’école maternelle et son espace de stationnements qu’elle partagera avec le nouveau Pôle Jeunesse. Ce site développe également de grandes qualités : un paysage ouvert entre urbanité douce, naturalité et culture viticole, une topographie marquée laissant la ville et son clocher en contrebas à l’Ouest, prolongée par les alignements de ceps de vignes et le chateau d’eau de Bellevue à l’Est, un ensemble de logements neufs au Sud qui dialogueront avec le nouveau Pôle Jeunesse, la frange Nord plantée de bouleaux lui confère une atmosphère de sous-bois propice à la rêverie, offrant aux moments de jeux des enfants une aire naturellement ombragée et protectrice, à l’Ouest, quelques plantations de qualité accompagnent une noue et protègent le site de la circulation du rond-point. Vers le Sud, le prolongement de la noue forme presque un talus en promontoire sur l’espace public qui permet la mise à distance de la route. Ces différents éléments, les qualités paysagères et l’ambiance des lieux ont fortement motivés les intentions de notre projet.

PARTI URBAIN & PAYSAGER
L’idée génératrice du projet est d’implanter le bâti en regard de la rue, en surplomb du rond-point du Petit Prince et du parking mutualisé avec l’école maternelle. Accompagnant la topographie dans l’axe Nord-Sud, le volume offre une façade urbaine vers le centre-ville à l’Ouest et une façade ouverte sur le grand paysage et le sous bois de bouleaux à l’Ouest. Dans le prolongement du passage piéton qui mène au parking, une rampe permet de rejoindre la coursive du nouvel équipement qui dessert les entrées du Pôle Jeunesse et de Cité Jeun’. Des escaliers ponctuent la coursive dans l’axe des traversées piétonnes. En surplomb par rapport au terrain naturel sur sa façade Nord-Ouest, la coursive du Pôle Jeunesse dispose de plusieurs escaliers pour rejoindre l’espace public en complément de la rampe. Au Sud-Est, les espaces d’activités protégés du soleil par un auvent se prolongent par un ponton en débord sur une noue paysagère qui rejoint les aires d’évolutions extérieures aménagées dans le boisement de bouleaux légèrement éclairci. Chaque tranche d’âge dispose d’un espace extérieur seulement délimité par une clôture en ganivelle. Le reste du site est librement accessible pour accueillir des activités sportives ou collectives. Au Nord, une aire de livraison entourée de bouleaux jouxte le pignon du Pôle Jeunesse et dessert la chaufferie et le local CTA. Au Sud, une aire de stationnements distribue une entrée sur le stockage régie qui accueille les réunions des animateurs. Ces places de stationnements sont à destination des personnels et des véhicules de service. Parmi elles, une place est accessible aux personnes à mobilité réduite.

PARTI ENVIRONNEMENTAL
Ainsi implantée en front de rue, le nouvel équipement s’ancre dans la partie Ouest du site. Posé au-dessus du sol existant sur des pilotis béton et une plateforme en ossature bois, le projet limite les déblais de terre polluée, les surcoûts liés aux terrassements ainsi que les dépassements de délais inhérents. Ce dispositif permet également d’éviter la diffusion des polluants du sol par capillarité à l’intérieur des espaces d’activités. Enfin, le maintien du boisement offre une protection vis à vis des potentiels polluants issus de l’activité viticole alentour.

PARTI ARCHITECTURAL
Le volume du Pôle Jeunesse est délibérement simple. Il prend la forme d’un accent circonflexe marqué par une arrête de toiture qui vient sélever dans l’axe de la pliure de la couverture. Les façades sont revêtues d’un bardage bois en lames de douglas à couvre-joints trapézoïdaux. Le volume est creusé de auvents qui protègent les entrées du Pôle Jeunesse et de Cité Jeun’. Ces auvents sont habillés d’un motif géométrique en panneaux multiplis teintés d’une peinture scandinave à base de pigments naturels. Le rythme des couvre-joints de douglas, l’accroche de la lumière sur les reliefs de bois, la teinte occre des motifs géométriques extrudant le volume confèrent au Pôle Jeunesse son identité en vis-à-vis de l’école existante et son accroche dans le paysage entre limite urbaine et lisière naturelle. Au sud-Est, une longue échancrure en creux dans le volume alterne motifs géométriques occres et baies vitrées coulissantes des espaces d’activités. Le préau complète la protection solaire offerte par le boisement de bouleaux tout en proposant une identité différente au Pôle Jeunesse sur les aires d’évolution extérieure. En deux pentes suivant la forme circonflexe, la couverture en profil acier de teinte zinc naturelle est percée ça et là de chassis de toiture plats pour éclairer dans la profondeur les espaces d’activités qu’elle abrite.

PARTI FONCTIONNEL
Abritée sous un auvent, l’entrée du Pôle Jeunesse est meublée de bancs, de casiers et de patères pour recevoir les affaires des enfants accueillis. Le hall distribue par des parois et portes vitrées les espaces 3/6 et 6/11, ainsi que la bibliothèque partagée. La bibliothèque est un espace cosy, un lieu de ressources et de découvertes aménagé pour lire de manière confortable et dans le calme. On peut y organiser la lecture de petits contes pour les plus jeunes. Un bloc central partage le hall en deux circulations. Il accueille des sanitaires adultes, le local entretien et le rangement des associations. En façade Ouest sont aménagés les bureaux et l’infirmerie. Ils accèdent à la coursive par des portes vitrées qui rythment la façade. Des stores permettent protection solaire et intimité si nécessaire. A l’extrémité Sud, la circulation s’élargit pour accueillir une tisannerie à proximité du local régie. Ce local est aménagé pour stocker le matériel d’animation. Il est éclairé naturellement afin de pouvoir y organiser les réunions de travail et de préparation des animateurs. La régie dispose d’une entrée de service à côté des stationnements réservés aux véhicules de service.

L’espace 3/6 est largement ouvert au Sud-Est par un ensemble de baies vitrées prolongées par un ponton en surplomb du jardin. Cet espace est aménagé par des placards menuisés en multiplis de bouleaux en fond d’espace le long du bloc central. Un chassis de toiture offre un éclairage zénithal le long de ces aménagements. L’espace 3/6 développe un plafond acoustique en fibres de bois, un sol en caoutchouc naturel, les parois sont revêtues d’une peinture naturelle à base d’algue.  espaces connexes sont accessibles directement depuis l’espace 3/6 : des sanitaires adaptés aux enfants 3/6 ans, l’espace peinture éclairé par un chassis de toiture et disposant d’un point d’eau, la salle de motricité orientée au Sud et l’espace constructions partagé avec l’espace 6/11.

L’espace 6/11 est largement ouvert au Sud-Est par un ensemble de baies vitrées prolongées par un ponton en surplomb du jardin. Cet espace est divisé en deux espaces, espace 6/11 et espace 9/11 par un ensemble de chassis coulissants vitrés permettant une ouverture au 2/3. Aménagés par des placards menuisés en multiplis de bouleaux en fond d’espace, les espaces disposent de chassis de toiture offrant un éclairage zénithal le long des rangements. Les espaces 6/11 et 9/11 développent un plafond acoustique en fibres de bois, un sol en caoutchouc naturel, les parois sont revêtues d’une peinture naturelle à base d’algue. 5 espaces connexes en façade Nord-Ouest sont accessibles directement depuis les espaces 6/11 et 9/11 : des sanitaires adaptés aux enfants 6/11 ans, l’espace peinture disposant d’un point d’eau, la bibliothèque et l’espace constructions partagé avec l’espace 3/6 ; enfin, l’espace multimédia est partagé avec Cité Jeun’.

L’espace Cité Jeun’ dispose d’une entrée indépendante abritée sous un auvent à l’extrémité de la façade Nord-Ouest. L’entrée distribue le bureau et permet d’accéder à l’espace 9/11 et propose une surface murale pour l’affichage d’informations. L’espace Cité Jeun’ est largement ouvert au Sud-Est par un ensemble de baies vitrées prolongées par un ponton en surplomb du jardin. Cet espace est aménagé par des placards menuisés en multiplis de bouleaux en fond d’espace. Cet aménagement intègre une kitchenette. Un chassis de toiture offre un éclairage zénithal le long de ces aménagements. D’importantes surfaces de murs permettent affichages et expositions. Cité Jeun’ développe un plafond acoustique en fibres de bois, un sol en caoutchouc naturel, les parois sont revêtues d’une peinture naturelle à base d’algue. L’espace Cité Jeun’ partage l’espace multimédia avec l’espace 9/11. Au Nord, le pignon du Pôle jeunesse accueille les locaux techniques et de services : le local déchets, le local Centrale de Traitement d’Air et la Chaufferie.


DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

Au-delà des contraintes réglementaires, notre sensibilité personnelle nous amène à intégrer la qualité environnementale dès la conception, au même titre que les choix urbains, fonctionnels et esthétiques du projet. Cette attention guide d’abord l’intégration du bâtiment dans son contexte, et le respect de son environnement direct, notamment naturel. Cela passe à la fois par la limitation de l’imperméabilisation des espaces naturels, et le maintient dès que possible des végétaux existants. Nous accordons également une grande importance à nos choix d’implantation et d’orientation des bâtiments, avec comme objectif premier de limiter les besoins en énergie pour le chauffage , le rafraîchissement ou l’éclairage des locaux. Nous travaillons dans le sens d’une architecture sobre et compacte, et d’une envelope performante. Nous favorisons toujours les matériaux biosourcés, recyclables et non toxiques, dès lors que le budget le permet. Nous apportons une attention à l’empreinte carbone et à la toxicité des matériaux (qui conditionnent à la fois les conditions de travail sur le chantier, la qualité de l’air intérieur pour les usagers et les répercutions du projet sur l’environnement. En complément de ces mesures, nous complétons le confort intérieur par des équipements performants, pérennes et économes en énergie.

INTÉGRATION DANS LE SITE
Le projet s’implante dans la zone la moins polluée du site. Son plancher bas étant sur pilotis, le bâtiment a un impact limité sur le site qui l’accueille. Son implantation en bas de pente ne gêne pas l’écoulement des eaux pluviales vers la noue existante. Son implantation en limite de parcelle sur la rue a le double avantage de limiter les interventions de terrassements pour création d’accès véhicules, et de permettre le maintien d’un grand nombre de bouleaux présents sur le site. Les accès véhicules sont réalisés en mélange terre / pierre; le projet limite au maximum l’imperméablilsation de la parcelle.

CONCEPTION BIOCLIMATIQUE DU PROJET
Son implantation Nord-Nord-Ouest / Sud-Sud-Est permet de bénéficier de larges apports thermiques et lumineux côté jardins en hiver. Le préau permet de protéger les locaux de la surchauffe estivale. Le projet vise la réduction des besoins de chauffage : Une isolation renforcée de l’enveloppe du bâti et des vitrages performants diminuent les déperditions thermiques. L’ouverture du bâtiment vers le sud favorise les apports solaires passifs. Le bilan apport/déperdition des vitrages est positif sur l’ensemble du bâtiment pendant la période de chauffage. Le confort d’été et de mi-saison a été optimisé en intégrant les éléments suivants : La limitation saisonnière des apports solaires par la mise en place de protections fixes idéalement dimensionnées (préau côté jardin) ; La modélisation des protections solaires par lancer de rayons (exemple au 21 juin à 15h) permet d’affiner le choix des arbres à conserver; Une inertie thermique renforcée (chape ciment en plancher bas) favorise le stockage d’énergie en période diurne ; La surventilation nocturne par des centrales de traitement d’air équipées d’un système de modulation de la récupération d’énergie favorise le déstockage d’énergie. Les différentes simulations ont permis d’optimiser les caractéristiques des vitrages (facteur solaire, facteur de transmission lumineux), l’inertie, la colorimétrie, etc. Le confort d’hiver a été optimisé en intégrant les éléments suivants : La modélisation des masques solaires par lancer de rayons pour affiner le choix des arbres à conserver ; Les panneaux rayonnants de plafond pour le chauffage des salles permettent une forte réactivé du système d’émission de chaleur. Pour l’éclairage naturel, notre proposition développe : L’ouverture généreuse des salles vers l’extérieur permet de garantir des vues sur l’extérieur et un niveau d’éclairage naturel en fond de salle très satisfaisant ; Le dimensionnement du préau et la présence d’arbres permettent de limiter drastiquement l’ensoleillement direct dans les locaux ; Des châssis d’éclairage zénithaux complètent l’apport de lumière naturelle en fond des grandes pièces.