Sélectionner une page

MÉDIATHÈQUE SUR LES RIVES DE LA VILAINE À CHATEAUBOURG (35)

Maître d’ouvrage

COMMUNE DE CHATEAUBOURG (35)

Caractéristiques

Contact : Mairie / T. 02 99 00 31 47
Mission : BASE + EXE + OPC + Signalétique
Montant bâtiment : 1 747 000,00 € HT
Montant extérieurs : 172 000,00 € HT
Valeur économique : juillet 2017
Surface : 620 m2 SHON
Rôle : architecte mandataire
Concours lauréat / Livraison 2020;

Maîtrise d’oeuvre

Bigre ! architecte mandataire



LE VÔTRE paysage & urbanisme
LES DESIGNERS GRAPHIQUES graphisme & signalétique
ECGG économiste
KYPSELI fluides & conseil environnemental
EVEN structures
ACOUSTIBEL ; acoustique
AMC VRD
GOTEC OPC

Programme

construction d’une médiathèque Accueil & information/ exposition temporaire / salon des actualités & forum numérique / atelier flexible & foyer pédagogique / espace de prêt et de consultation des collections adultes-ados, documentaire et jeunesse, enfance et petite enfance / espace de travail silencieux / atelier nouveaux médias / heure du conte / services intérieurs et espace administratif / locaux techniques / création d’un parvis / terrasse et gradin sur le parc.

Perspectives

Karl Souprayen



UNE ÉVIDENCE
Chaque projet est l’occasion de belles rencontres : un lieu, un programme, des usages, des habitants. De la rencontre avec la commune de Chateaubourg reste une évidence : Oui, c’est là que doit être la nouvelle Médiathèque, comme une nouvelle Maison du Gué, un nouvel amer urbain ouvert sur la ville et visible en tout point.

DES CONTRAINTES FORTES
Le PPRI limite la constructibilité à 220 m² sur la zone inondable. Plus de 50 % de ces surfaces doivent se trouver en zone bleue. Aussi notre projet développe une emprise au sol répartie comme suit : 118 m² en zone bleue, 102 m² en zone rouge et 240 m² en dehors de la zone inondable au droit de la passerelle piétonne.

UNE NOUVELLE ADRESSE URBAINE
Le positionnement de la future Médiathèque à la fois en porte d’entrée vers le centre-ville et le long de la traversée urbaine principale de Châteaubourg constitue le point fort du projet. Ainsi positionnée en entrée de ville, en rive de Vilaine et en orée de parc urbain, la nouvelle Médiathèque offre une identité contemporaine à la commune révélant l’esprit de modernité, de sociabilité et d’humanisme qui caractérise la politique de développement urbain de la ville. Le nouvel équipement bénéficie d’une large visibilité tout en s’insérant dans un environnement paysager riche. Le parti pris urbain consiste à s’intégrer au sein des espaces publics de qualité présents aux abords du futur bâtiment.

LA TERRASSE PIETONNE REACTIVEE
Le vaste platelage bois permettant de franchir la Vilaine en contrebas du pont routier se transforme en une véritable extension de la future Médiathèque et prend ainsi tout son sens. Ses qualités d’espace piéton protégé et de détente dans la perspective de la rivière sont renforcées par la création, côté est, d’un linéaire en bois formant à la fois assise, garde-corps et protection visuelle et acoustique vis-à-vis de la rue.



UN PARVIS HAUT A L’AVANT DE LA MEDIATHEQUE
Dans la continuité du plateau piétonnier, le parvis d’accueil de la Médiathèque est traité de manière sobre et simple par un dallage en pierre naturelle afin de mettre en valeur l’entrée du bâtiment et de permettre une liberté dans les parcours piétons.

LE PLATEAU PAVE CONFORTE
Le prolongement du plateau pavé permet d’asseoir le bâtiment côté nord et d’assurer une transition avec le parking. La continuité piétonne est préservée au nord de la voie et un fonctionnement en écluse est proposé, avec priorité aux véhicules remontant. Une bande végétalisée accompagne la façade nord du bâtiment, composée notamment de grimpantes qui se mêlent aux barreaux métalliques du sous-bassement.

UN JARDIN ANIME AU SEIN DU PARC PASTEUR
Une terrasse bois, accessible à niveau depuis la coursive au nord du bâtiment ainsi que par un emmarchement depuis le parc, est proposée dans la continuité de la façade ouest de la Médiathèque. Elle se prolonge par une série de gradins permettant une mise en scène du jardin dans le cadre des évènements artistiques développés par la ville. Il s’agit d’une structure légère, «posée» sur le parc. Cet ouvrage étant situé en zone rouge tramé du PPRI, il est toutefois prévu en option, sous réserve d’acceptation vis-à-vis des contraintes règlementaires.

UNE NOUVELLE EXPRESSION ARCHITECTURALE
Ce projet met en scène une matière unique, le bois, dans le traitement global de l’enveloppe qui ressaisit le ton du schiste local selon l’angle du bioclimatisme et du développement durable. Ainsi, face à la présence de matières minérales, le bardage en planches de peuplier thermo-chauffé s’impose pour ses qualités physiques et sa plasticité, tout autant que pour son impact environnemental. Au bardage bois est associée une couverture en zinc choisie tant pour sa pérennité que pour sa teinte. Suivant les rives de la Vilaine, la façade Sud est plissée et protégée du soleil par des stores occultants reproduisant le même plissement à la verticale, offrant à la Médiathèque une identité singulière. Si le nouvel édifice fait signal, c’est aussi par son échelle modeste, la sobriété de son écriture, la justesse et la générosité qu’il dégage.

UN POSITIONNEMENT JUSTE
Etirée le long de la rive de la Vilaine, la Médiathèque distribue depuis l’auvent d’entrée à l’Est tous les espaces d’accueil et de convivialité orientés au Sud, ouverts sur la passerelle piétonne : Grand Comptoir, Déambulations et Salon des Actualités, Forum Numérique et Rencontres Conviviales. Conformément au programme, le rez-de-parvis de la Médiathèque décline des espaces très ouverts supports d’activités collectives ou individuelles, de rencontres et de flâneries. Au Nord sont aménagés les espaces servants tandis que l’Atelier Flexible se cale dans l’angle Nord-ouest en regard de la terrasse-gradin et s’ouvre par un jeu de panneaux d’exposition mobiles sur le forum numérique. Hors des heures d’ouverture de la Médiathèque, l’Atelier Flexible est accessible depuis la Coursive Nord. Avec les sanitaires du public attenantes au Foyer Pédagogique, cela forme une entité complètement indépendante de la Médiathèque. Des espaces de déambulation du rez-de-parvis, on a toujours une vue sur les espaces de consultation à l’étage. Organisé autour de 2 vides, l’étage dégage 3 plateaux de consultation et 2 espaces occultables par un jeu de rideaux en velours épais pour accueillir l’Atelier Nouveaux Médias et l’Heure du Conte. Un espace protégé et isolé permet d’accueillir un groupe de travail silencieux. Le long des coursives sont aménagés de longues tablettes pour la consultation informatique et de nombreux salons de lecture. A l’Ouest, le salon de lecture adultes se prolongent par un balcon sur le Parc Pasteur. A l’Est, l’espace jeunesse est aménagé en gradin pour offrir une vue sur le paysage urbain et le profil de la Vilaine. Au centre du plateau, un espace d’accueil est aménagé pour les bibliothécaires face à l’ascenseur. Tous les espaces de consultation de la nouvelle Médiathèque sont généreusement ouverts sur le Sud, protégés du soleil par les stores micro-perforés qui filtrent la lumière. Les variations de ces stores animent la façade sur la Vilaine, créant l’identité du nouvel équipement dans le paysage de Chateaubourg. Après le temps de la lecture, l’immersion dans la recherche, la concentration du travail silencieux, chaque lecteur pourra laisser son esprit vagabonder vers la rivière et le grand paysage.





UN MODE CONSTRUCTIF INNOVANT ET SIMPLE
Sur un socle de béton à hauteur du plateau piétonnier, nous avons fait le choix d’un mode constructif privilégiant le bois. Les élévations sont composées d’un mur à ossature bois sur lequel est rapportée en face extérieure une isolation en fibre de bois. Les murs à ossature bois sont préfabriqués en atelier et assemblés mécaniquement sur site dans le but de limiter les nuissances de chantier. Le travail en atelier permet de réduire le temps passé sur le chantier dans un site très contraint. Ce complexe de façade particulièrement performant (apportant densité et déphasage important) diminuera les besoins en chauffage l’hiver et limitera aussi les surchauffes estivales. En regard de la proximité avec la route, on peut ajouter que l’isolant en fibre de bois est également plus performant acoustiquement qu’un isolant en laine de verre.

UNE ARCHITECTURE AUDACIEUSE ET DOUCE
Notre projet developpe une architecture audacieuse mais simple et généreuse aussi bien dans sa volumétrie et ses modes constructifs que dans ses choix techniques. De ce fait le projet s’inscrit parfaitement dans la démarche de sobrièté architecturale et technique de la Ville de Chateaubourg. Faisant appel à des savoirs faire et des matériaux locaux, la nouvelle Médiathèque favorise une économie de proximité et des espaces de qualité.



Démarche environnementale :

  • Bâtiment Basse Consommation
  • Intégration dans un site urbain et implantation sur la rive de la Vilaine
  • Compacité du plan et des volumes
  • construction panneau CLT, bardage et charpente bois, isolation laine de bois, couverture zinc, menuiserie aluminium
  • Vitrages faible émissivité, protection solaire par stores extérieurs
  • Éclairage artificiel basse consommation
  • Centrale de ventilation double flux
  • Optimisation des consommations énergétiques (centrale de traitement d’air en tout air neuf)
  • Qualité acoustique des espaces intérieurs